Comment gérer le remboursement d’un crédit en cas de baisse de revenus ?

janvier 12, 2024

Vous venez de constater une baisse significative de vos revenus et vous vous demandez comment vous allez pouvoir assurer le remboursement de votre crédit immobilier ? Pas de panique, plusieurs options existent pour vous aider à surmonter cette période difficile. Cet article vous détaille les différentes solutions qui s’offrent à vous.

Les dispositions prévues par votre contrat de prêt

Votre contrat de prêt immobilier prévoit certainement des dispositions en cas de baisse de revenus. En effet, la plupart des établissements bancaires prévoient des clauses spécifiques pour accompagner leurs emprunteurs en cas de difficultés financières.

L’option du report d’échéances

Sachez tout d’abord que votre contrat de prêt peut inclure une option dite de report d’échéances. Cette option vous permet de suspendre temporairement vos remboursements de crédit. Cette période de suspension peut aller de quelques mois à quelques années, en fonction de ce qui a été prévu dans votre contrat. En revanche, attention, cette option entraîne une augmentation de la durée de remboursement et donc du coût total du crédit.

La modulation des mensualités

Autre disposition souvent prévue dans les contrats de prêt : la modulation des mensualités. Cette option vous permet de réduire le montant de vos mensualités en allongeant la durée de remboursement de votre prêt. Là encore, cette solution a un coût puisqu’elle augmente le coût total de votre crédit.

Faire racheter son crédit

Si les options prévues par votre contrat de prêt ne vous conviennent pas ou ne sont pas suffisantes, vous pouvez envisager le rachat de votre crédit.

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit consiste à regrouper tous vos crédits en cours (crédit immobilier, crédit à la consommation, crédit renouvelable, etc.) en un seul et unique prêt. Cela vous permet de n’avoir plus qu’une seule mensualité à rembourser chaque mois, généralement moins élevée que la somme de vos anciennes mensualités.

Comment fonctionne le rachat de crédit ?

Pour procéder à un rachat de crédit, vous devez prendre contact avec un établissement bancaire qui propose ce service. Celui-ci va racheter l’ensemble de vos crédits en cours et vous proposer un nouveau prêt avec une durée de remboursement et un taux d’intérêt révisés.

Souscrire à une assurance emprunteur

L’assurance emprunteur peut également être une solution en cas de baisse de revenus.

L’assurance emprunteur, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une assurance qui couvre l’emprunteur en cas de décès, d’invalidité, d’incapacité de travail ou de perte d’emploi. Elle prend alors en charge le remboursement des mensualités du prêt à la place de l’emprunteur.

Comment souscrire à une assurance emprunteur ?

Pour souscrire à une assurance emprunteur, vous pouvez vous adresser à votre banque ou à une compagnie d’assurance. Attention, la souscription à cette assurance entraîne un surcoût qui doit être pris en compte dans votre budget.

Négocier avec sa banque

Enfin, si toutes ces solutions ne sont pas suffisantes, vous pouvez toujours tenter de négocier directement avec votre banque.

Comment négocier avec sa banque ?

Lors de cette négociation, plusieurs points peuvent être abordés : la baisse du taux d’intérêt, l’allongement de la durée de remboursement, la suppression de certaines pénalités ou frais annexes, etc.

Pourquoi cette négociation est-elle importante ?

Cette négociation est cruciale car elle peut vous permettre de réduire significativement le coût de votre crédit et donc de vos mensualités. De plus, elle témoigne de votre volonté de trouver une solution à votre situation, ce qui peut inciter votre banque à se montrer plus compréhensive et flexible.

L’importance du fonds de réserve

Une autre stratégie que vous pouvez envisager pour gérer vos remboursements de crédit en cas de baisse de revenus concerne le fonds de réserve.

Qu’est-ce qu’un fonds de réserve ?

Un fonds de réserve est une somme d’argent que vous mettez de côté, en prévision des moments difficiles ou des urgences financières inattendues, comme une baisse de revenus. Ce fonds peut vous aider à continuer à rembourser votre crédit immobilier sans être trop lourdement impacté par la baisse de vos revenus.

Comment constituer un fonds de réserve ?

Pour constituer un fonds de réserve, vous pouvez envisager de mettre de côté une certaine somme d’argent chaque mois. L’objectif est de disposer d’au moins trois à six mois de dépenses essentielles en réserve. Cela inclut le remboursement de votre prêt immobilier, vos factures courantes et vos dépenses de subsistance.

Il est également recommandé de garder ce fonds dans un compte d’épargne séparé, afin de ne pas être tenté de l’utiliser pour d’autres dépenses.

L’aide de l’État en cas de difficultés financières

Si malgré toutes ces stratégies, vous avez encore des difficultés à rembourser votre crédit en raison d’une baisse de revenus, sachez que vous pouvez également solliciter l’aide de l’État.

Les aides de l’État

En cas de perte d’emploi, vous pouvez bénéficier de l’Assurance Chômage qui vous permet de percevoir une indemnité mensuelle. Cette indemnité peut vous aider à rembourser votre crédit en attendant de retrouver un emploi.

Par ailleurs, en fonction de votre niveau de revenus et de votre situation familiale, vous pouvez également être éligible à certaines aides au logement, comme l’APL (Aide Personnalisée au Logement). Ces aides peuvent vous aider à alléger le poids de vos mensualités de crédit.

Comment solliciter ces aides ?

Pour solliciter ces aides, vous devez prendre contact avec les organismes concernés (Pôle Emploi pour l’Assurance Chômage, CAF pour l’APL) et leur fournir les justificatifs nécessaires. Ils évalueront ensuite votre éligibilité et vous informeront des démarches à suivre.

Conclusion

En conclusion, face à une baisse de revenus, plusieurs solutions existent pour continuer à rembourser votre crédit immobilier sans trop de difficultés. Qu’il s’agisse de l’option de report d’échéances ou de modulation des mensualités, du rachat de crédit, de l’assurance emprunteur, de la négociation avec votre banque, de la constitution d’un fonds de réserve ou encore de l’aide de l’État, il est important de ne pas rester seul face à cette situation et de chercher activement des solutions.

N’oubliez pas non plus que la prévention est la meilleure des protections. Essayez autant que possible de prévoir un fonds de réserve pour faire face aux imprévus et n’hésitez pas à souscrire une assurance emprunteur lors de la souscription de votre prêt. Enfin, en cas de baisse de revenus, n’hésitez pas à contacter votre banque le plus tôt possible pour discuter de vos options et trouver une solution adaptée à votre situation.